Les Young Reporters Network : journalistes dès le plus jeune âge

 Nous avons interviewé environ cinq enfants de YRN, et même si la barrière de la langue nous empêche d’avoir une discussion fluide, plusieurs informations reviennent assez fréquemment. Ils veulent devenir de grands journalistes pour être écoutés ou ont des idées de métiers folles telles que président ou leader, en bref, pour l’avenir ces enfants voient les choses en grand. Egalement, ils veulent que les droits de tous les enfants soient appliqués et respectés et sensibilisent leurs auditeurs sur le sujet.

Lorsqu’on leur demande ce que leur engagement à YRN leur apporte, une réponse au moins est unanime : « Confidence » [confiance]  et nous le vérifions en discutant avec eux. Ils s’expriment clairement et sans aucun complexe, et affirment avec conviction ce qu’ils disent. L’engagement de ces enfants leur permet d’aborder des thèmes sérieux et très graves, ils prennent alors conscience du monde dans lequel ils vivent. La parité homme-femme, les abus sexuels, l’importance de l’éducation, etc..  Tant de sujets qui requièrent maturité et courage. Et pourtant, ces enfants en parlent comme des adultes avec la simplicité, l’innocence et la vérité de leur enfance.

Zoom sur Caroline :

Caroline, 13 ans, tient avec d’autres enfants un programme radio toutes les semaines. 
Ce programme consiste à donner la voix aux jeunes une fois par semaine, ce qui convient parfaitement à Caroline qui voudrait plus tard devenir journaliste. De plus, elle informe les auditeurs, enfants comme adultes, sur des sujets très divers : égalité homme/femme, pauvreté, éducation scolaire, paix, justice, enfants, etc. Puisque la radio est le moyen de communication le plus répandu en Tanzanie et le plus simple, à travers la radio, Caroline participe à l’éducation des enfants qui n’ont pas la chance d’aller à l’école. Maintenant, elle est capable de s’exprimer avec un casque et un micro et les auditeurs l’écoutent et interagissent avec elle.

A 13 ans, elle maîtrise tous les tenants et aboutissants de la radio, sait préparer un programme, parler avec assurance à des milliers d’auditeurs, s’exprimer sur toutes sortes de sujets, avoir une opinion, débattre, travailler en groupe. A présent, elle se sent aussi considérée qu’un adulte et a gagné confiance en elle.

 Caroline est un bon exemple d’un jeune qui a trouvé sa place dans la société. Elle aimait la radio et s’est lancée, a fait des recherches et a demandé a son école de l’inscrire à ce programme. Alors toi aussi, lance toi ! Fais des recherches, trouve les moyens de réaliser ce que tu aimes !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les Young Reporters Network : journalistes dès le plus jeune âge »

  1. Quelle force chez ces enfants qui ont conscience que la radio est le moyen de faire entendre leur propre voix et la voix des jeunes en général, dans des pays où tout le monde n’a pas la chance de suivre une éducation régulière. Ils utilisent les moyens à leur disposition, sans hésitation, et pour cela, pas besoin de moyens financiers particuliers… C’est une très belle démarche pour aller de l’avant et toucher les autres jeunes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s