Humphrey Polepole : 30 ans et déjà une voix qui compte

La première fois qu’on nous a parlé de Mr Polepole nous avons ri : son nom signifie «doucement» en swahili. La deuxième fois qu’il est apparu dans notre conversation, nous avons compris l’importance de ce jeune homme pour la jeunesse tanzanienne.

Humphrey Polepole a 30 ans et c’est le plus jeune membre de la commission d’écriture de la nouvelle constitution. Engagé depuis son plus jeune âge dans diverses associations et passionné de peinture, il a été élu pour faire partie des 30 membres de cette nouvelle commission. Mais ce jeune homme ne se contente pas de travailler pour le gouvernement, oh non ! Car selon lui, quand on s’organise on peut tout faire ! Ainsi, il est le président de TYC, membre du conseil d’administration de YUNA et d’autres associations pour les jeunes, mais c’est également un grand artiste, il est peintre et joue à la guitare

Polepole, c’est l’exemple pour les jeunes. Dans n’importe quelle ville de Tanzanie, son nom est connu. Il incarne la nouvelle génération de la jeunesse, celle qui a une voix et qui s’en sort

Fils d’une mère infirmière et d’un père mécanicien qui le soutiennent sans faille, il nous dit qu’il est naturellement activiste et que sa passion dans la vie, c’est de s’engager pour les autres. Il n’a jamais été le meilleur de sa classe, mais il s’est engagé et a participé à la vie de sa communauté. C’est ce qui l’a formé à devenir l’homme qu’il est aujourd’hui.

Vieille de 50 ans, la nouvelle constitution a besoin de fraîcheur, d’aspiration et de rêves ,nous explique Polepole. Il faut que cette nouvelle constitution soit le fruit d’une société tanzanienne unie et active. il faut donc que les jeunes y prennent part.

Polepole se bat pour la jeunesse, pour qu’elle soit entendue et qu’elle saisisse les opportunités qui s’offrent à elle. Selon lui, «everything is possible if you have the heart to do so» [tout est possible si on y met du coeur]. Son sourire franc lorsqu’il parle des jeunes nous laisse comprendre qu’il croit en son combat et que les progrès sont déjà là : il en est la preuve !

Au milieu de l’interview, il se tait, puis nous regarde avec sérieux, pour répéter à deux reprises : «youth is very important for Tanzania» [la jeunesse est très importante pour la Tanzanie]. Les jeunes sont tellement nombreux que les politiques ne peuvent pas les ignorer ! Il faut éduquer tous les jeunes et leur laisser la parole pour faire avancer les choses.

Son point de vue sur la jeunesse réconforte nos réflexions avec Mark, car pour Polepole, «Youth are the leader of today and of tomorrow». Il rajoute également que ce qui est magique dans la jeunesse, c’est sa façon de penser universelle et son but commun : créer un monde meilleur pour demain. Alors si tous les jeunes du monde se levaient ensemble et travaillaient main dans la main, ce monde battrait d’un rythme nouveau et les progrès seraient visibles.

Pour résumer, Polepole est un jeune impressionnant, engagé jusqu’au bout des doigts, convaincu par la jeunesse. Parti de rien, son engagement l’a construit et lui a ouvert des portes auxquelles il n’aurait jamais pensé auparavant. Son leitmotiv «go for it, the sky should not be your limit» [lance toi, rien ne peut t’arrêter, pas même le ciel] illustre bien le personnage.

PolePole est un exemple pour de nombreux jeunes tanzaniens, mais il pourrait l’être aussi pour les jeunes du monde entier : donnez-vous les moyens de réussir, engagez-vous et vous réussirez. Vous êtes jeunes après tout : everything is possible !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s